>  Le Restaurant  >  Le Restaurant

La qualité d'une bonne table dans le Vercors 

A quelques pas de Grenoble, dans le petit village d’Autrans au coeur du Vercors, la Buffe vous ouvre les portes de son restaurant Logis de France pour faire voyager vos papilles et découvrir de nouvelles saveurs. 

La cuisine du chef Régis Aribert se caractérise par une douce alliance de la cuisine traditionnelle française et de la cuisine locale. Ainsi, on retrouve de nombreux plats de la gastronomie française revisités privilégiant toujours les produits anciens et régionaux.

Pour cela, le restaurant de La Buffe s'approvisionne auprès de fermes engagées et locales, afin de garantir des produits de qualité ! Véritable état d’esprit transmis par son père, Régis Aribert vous invite à sa table aux valeurs familiales où la France et le Vercors sont mis à l’honneur !
 
salle restaurant autrans la buffe

"A la table de Régis Aribert"
 
salle restaurant la buffe autrans    

Le chef Régis Aribert vous accueille à sa table

Les Affiches de Grenoble  ont consacré un article à notre établissement, pour nous connaître mieux encore... cliquez !

Elaborés avec les produits frais du terroir les plats servis en ce lieu en font une des "bonnes tables" du Vercors, de l'Isère et de la région.
 
Dans un cadre entièrement rénové et chaleureux en intérieur, sur la terrasse ombragée en été, ou chauffée en hiver, prenez le temps d'un repas gourmet...

Lieu idéal pour une réception ou un mariage, le restaurant accueille jusqu'à 120 convives.

L'hôtel restaurant La Buffe accueille également des séminaires d'entreprise.
 


 

Découvrir la table de Régis Aribert, c’est vivre une expérience inoubliable, déguster « sa Madeleine de Proust » et voyager hors du temps. Rencontre avec un chef pas comme les autres…


1/ Vos clients décrivent votre cuisine comme une cuisine vraie, d’un autre temps, à l’ancienne. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce choix assumé ?
Effectivement, depuis 1975, j’ai fait le choix depuis toujours de proposer une cuisine vraie, devenue atypique aujourd’hui, basée sur les plats classiques de la gastronomie française que l’on a tous savouré sur les tables de nos grands-mères, des mets tout en gourmandise et en saveurs qui nous ramènent à l’enfance. Inspirée d’Escoffier et de Bocuse, je propose des plats simples comme le sauté de veau marengo, le bœuf bourguignon, le pot au feu, le gratin du Vercors, le poulet aux écrevisses, le gigot d’agneau, le baba au rhum, le framboisier et bien d’autres que vous pourrez trouver sur les menus et la carte du restaurant. La cuisine a beaucoup évolué et je me rends compte aujourd’hui que sans le vouloir, j’ai pris le contrepied de cette nouvelle cuisine si tendance où l’on invente sans cesse des assemblages pour se démarquer. Autrefois, le métier de cuisinier ne faisait pas tant rêver. Mais cette passion qui m’anime chaque jour est de faire ce que j’aime et que je sais faire, avec sincérité et honnêteté pour procurer du bonheur à mes clients. Depuis toujours, par instinct, j’essaye de donner un sens à « ma cuisine » en proposant du sain et du fait maison d’antan. Et rien n’y échappe, ni le pain des repas, ni les viennoiseries du petit-déjeuner.

2/ Votre cuisine est basée sur des produits qui doivent être aujourd’hui difficiles à trouver. Comment faîtes-vous pour vous approvisionner ?
Il est difficile de retrouver les produits qui correspondent à ce que l’on a connu il y a 20 ou 30 ans en arrière. Or il était important pour moi de travailler avec les produits des terroirs, même en les retrouvant de façon différente. J’utilise évidemment les produits du Vercors comme les truites, …et même le safran. Mais ces derniers ne suffisent pas. On se trompe souvent sur la capacité de la grande distribution à fournir des produits de qualité issus de productions à l’ancienne. Et pourtant c’est le cas, je retrouve chez certains distributeurs des pièces de charolais maturées, des morceaux de déhanché, des pommes de terre Mona Lisa à la peau bien épaisse issues de sols non traités et non saturés, … Ces produits issus de fermes engagées et responsables me sont en plus livrés au restaurant, m’évitant ainsi de nombreux déplacements pour minimiser mon bilan carbone.

3/ Votre table est réputée et votre cuisine séduit par ses valeurs et son authenticité héritée de votre famille. Souhaitez-vous transmettre à votre tour ce savoir-faire ?
Mes grands-parents m’ont transmis l’amour de la cuisine et donné envie de faire ce métier. Bio avant l’heure, ils m’ont appris la patience et l’amour du travail bien fait toujours à l’écoute de la nature parfois capricieuse. Mon père était pâtissier et j’ai également beaucoup appris auprès de lui. J’espère avoir également joué un rôle, si modeste soit-il, dans les vocations de mes enfants. Mais on n’a pas tous un parent pour nous raconter des histoires de cuisine. A mon tour aujourd’hui de favoriser cet apprentissage du geste, des cuissons, des quantités, des astuces, … dans une société de plus en plus soucieuse du bien manger, du mieux-être et de prendre le temps d’apprécier les choses. Mariner, mijoter, lever, … c’est ce temps-là qui fabrique le goût. Je compare aussi souvent la cuisine avec la musique : il faut faire ses gammes avec les bases de la cuisson, répéter les gestes maintes fois, réaliser avec rigueur pour finalement être le virtuose de sa propre imagination. En cette nouvelle année 2019, je propose des cours de cuisine pour petits et grands pour partager des moments privilégiés et gourmands autour des fourneaux et d’une bonne table.


Découvrez la recette du gratin dauphinois du chef Aribert

A à télé, dans les journaux, à la radio... les médias et les clients sont unanimes. Un plat simple, un plat de montagne, un plat authentique et excellent...

Ingrédients pour 4 personnes

2 kg de pommes de terre Mona Lisa
1 l de lait
1 l de crème fraîche
sel.

Éplucher les pommes de terre et mettre à bouillir le lait avec 75 cl de crème. Saler
Couper les pommes de terre en lamelles, les verser dans le lait et la crème en ébullition.
Cuire à feu doux avec un couvercle pendant 45 mn.
Verser 10cl de crème dans un plat à gratin, ajouter les pommes de terre puis le reste de la crème.
Mettre au four 40 à 45 mn.

Bon appétit !

Les dernières infos

Depuis 1975 Mme et Mr ARIBERT R. et C sont attentifs à votre bien être lors de vos séjours d'été et d'hiver .
Pour cette année 2018/2019  nous seront encore à votre écoute pour vous satisfaire .

Les événements à Autrans-Méaudre : consulter le programme d'animation Office du Tourisme d'Autrans-Méaudre